Le cosmopolitisme sous le coup de l'émotion

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_2006_46_189.pdf 255.9Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/24073
DOI https://doi.org/10.4267/2042/24073
Title Le cosmopolitisme sous le coup de l'émotion
Author TRUC, Gérome
Abstract À partir d'une première analyse d'un corpus d'environ 60 000 messages de solidarité, provenant du monde entier et recueillis à la gare d'Atocha (Madrid) depuis les attentats du 11 mars 2004 jusqu'à mars 2005, cet article présente trois registres d'expression de l'émotion en réaction à des attentats. Ce qui caractérise chacun d'eux, c'est la façon dont le scripteur définit sa relation avec les victimes, dont il répond à la question: en quoi les victimes et moi sommes-nous pareils? Si c'est en tant qu'ils vivent ensemble à Madrid ou en Espagne, il adoptera un «registre communautariste». Si c'est parce qu'ils appartiennent à l'humanité, il s'orientera vers un « registre pacifiste». Si c'est parce qu'ils sont chacun des personnes singulières, sa réaction pourra s'exprimer au travers d'un « registre cosmopolitique ». Mais ce cosmopolitisme du coeur ne se confond pas avec l'universalisme de raison qui sous-tend le registre pacifiste.
Subject Mode de discours; Atocha; Gare; Catégorisation; Victimologie; Lettre; Expression des émotions; Message; Solidarité; Espagne; Madrid; Terrorisme; Cosmopolitisme; Categorization; Victimology; Letter; Emotional Expressiveness; Message; Solidarity; Spain; Madrid; Terrorism; Cosmopolitanism
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search