Le rejet du traité constitutionnel européen et ses lectures nationales

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_2006_46_131.pdf 110.3Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/24066
DOI https://doi.org/10.4267/2042/24066
Title Le rejet du traité constitutionnel européen et ses lectures nationales
Author MERCIER, Arnaud
Abstract Dans la presse allemande, canadienne, bulgare ou roumaine, le vote de rejet du Traité constitutionnel européen a bien été traité, faisant de ce phénomène national, un fait d'actualité international. Pour autant, la lecture qui est globalement proposée ne fait pas de ce sujet un véritable événement. Dans ces pays, sauf un peu au Canada, l'analyse du rejet populaire est ramenée à un phénomène de politique intérieure, et les journalistes n'y ont pas vu une rupture dans le processus de construction européenne. Mais l'argumentation mobilisée relève aussi d'une volonté de minimiser les risques et donc de rassurer les lecteurs. Pour ce faire, les journaux ont, pratiquement à chaque fois, donné massivement la parole aux autorités officielles bruxelloises ou aux leaders nationaux, qui tenaient des propos apaisants.
Subject Idéologie dominante; Discours politique; Construction; Interprétation; Internationalisation; Evénement; Actualités; Union européenne; Constitution; Traité; Dominant ideology; Political Speech; Construction; Interpretation; Internationalization; Event; News; European Union; Constitution; Treaty
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search