La mobilisation des bois en provenance des forêts soumises au régime forestier en 1983 et les prix obtenus aux grandes ventes de l'automne 1983

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_1984_3_181.pdf 492.7Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/21724  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/21724
Title: La mobilisation des bois en provenance des forêts soumises au régime forestier en 1983 et les prix obtenus aux grandes ventes de l'automne 1983
Author: Office National des Forêts
Abstract: En 1983, les quantités de bois mobilisées en provenance des forêts soumises au régime forestier ont atteint un niveau exceptionnel — soit 12 650 000 m3 — en raison des chablis issus de la tempête de novembre 1982. L'offre globale de bois aura donc été particulièrement forte avec un volume de 13 800 000 m3. Moyennant quoi, le stock d'invendus en fin d'année, (1 165 000 m3) est tout de même inférieur à celui des deux années précédentes (1 450 000 m3) ce qui témoigne d'une reprise de la demande. Les recettes-bois, en francs courants, ont fortement augmenté, du fait de l'augmentation des volumes écoulés et de la revalorisation des prix. La hausse moyenne des prix masque, en réalité, une hausse beaucoup plus importante sur les belles qualités de Chêne (liée à la reprise de la demande étrangère), une stagnation voire même un tassement sur les qualités moyennes de feuillus et une tendance très disparate sur les résineux selon qu'ils se trouvent ou non dans la « Zone d'influence » des chablis.In 1983, wood from the forests under state control was traded in exceptional quantifies — 12 650 000 m3 — because of the windthrows resulting from the storm of November 1982. The grand total on offer was particularly high, at 13 800 000 m3. Under thèse conditions, the unsold stock at the end of the year (1 165 000 m3) was nevertheless smaller than that of the two previous years (1 450 000 m3), which is evidence that demand is picking up. The income from sales of wood, at actual monetary values, was greatly increased, because of the increase in volume sold and the higher price levels. The rise in average prices in fact conceals a much greater rise for high quality oak (related to the recovery in demand for exports), stagnation, or even a fall in prices for medium quality hardwoods, and very variable tendencies for softwoods, according to whether or not they were within the « sphere of influence » of the windthrow.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 1984

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search