Maisons en bois et économie d'énergie dans la construction

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_1983_6_401.pdf 472.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/21677  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/21677
Title: Maisons en bois et économie d'énergie dans la construction
Author: GONTHIER, P.; GUILLARD, J.
Abstract: La maison en bois tonnait en France un renouveau d'intérêt et on souligne, à juste titre, ses qualités d'isolation thermique et la diminution des dépenses récurrentes de chauffage. Par contre, on ignore le plus souvent les économies d'énergie résultant du faible coût énergétique de production et de mise en oeuvre du bois et de ses dérivés. À partir d'analyses et calculs faits par l'un de nous pendant sa scolarité à I'E.N.G.R.E.F. (Option Forêts), sont comparées les quantités de produits du bois utilisées pour différents types de maisons en bois. Pour 100 m2 de surface habitable, on emploie de 11 à 17 m3 (s) de sciages feuillus mais surtout résineux, de 1,4 à 3,6 m3 de contreplaqué et de 2 à 6,5 m3 de panneaux de particules. Ceci équivaut à des consommations exprimées en m 3 équivalent bois rond variant de 24 à 34,5 m 3 EBR en bois d'oeuvre plus 3,5 à 9,8 m3 EBR de bois de trituration (soit de 0,3 à 0,45 m3 EBR par m 2 habitable). À l'aide de données éco-énergétiques américaines, ce sont les seules disponibles, on a chiffré l'énergie consommée, de la récolte des arbres à l'édification de la maison. Pour 100 m2 habitables de maison en bois, la dépense d'énergie est de 1,40 à 2,40 tonnes équivalent pétrole selon le type, ce qui est 2,5 à 4 fois moins que pour des maisons, comparables sur le plan du confort et des prix, en ciment et acier. Cette tentative d'analyse éco-énergétique ajoute, s'il en était encore besoin, un argument supplémentaire à l'intérêt de la maison bois.There is a renewed interest in wooden houses in France, and stress is rightly being put on their thermal insulation properties and the low recurrent costs of heating. On the other hand, it is less often realized that there are energy savings that result from the low energy-cost of producing and working with wood and wood-based products. On the basis of analyses and calculations made by one of us in the course of his studies at the E.N.G.R.E.F. (Forestry option). a comparison is made of the quantities of wood products used in various kinds of wooden houses. For each 100 m2 of living space there are used 11-17 m 3 of sawn timber (some hardwoods but mainly softwoods), 1,4-3,6 m 3 of plywood and 2-6,5 m 3 of particleboard. This corresponds to a consumption of roundwood of 24-34,5 m 3 of saw logs and 3,5-9,8 m 3 of chipwood and pulpwood, i.e. 0,3-0,45 m 3 roundwood equivalent per square metre. With the help of American eco-energy data (the only available source), numerical values have been obtained for the energy consumed, from harvesting the trees to building the houses. For 100 m2 of living space in wooden houses, the expenditure of energy is 1,40-2,40 t oil equivalent, according to the type of house. This is 2,5-4 times less than for houses of steel and cement, of comparable cost and comfort. If it is still needed, this tentative eco-energy analysis supplies one more argument in favour of wooden housing.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 1983

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search