La régression des populations de grand tétras dans le massif du Jura géographique. Influence de la sylviculture sur le biotope

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_1981_5_339.pdf 452.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/21522  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/21522
Title: La régression des populations de grand tétras dans le massif du Jura géographique. Influence de la sylviculture sur le biotope
Author: SCHATT, J.
Abstract: L'étude traite de l'influence des traitements sylvicoles sur le biotope à grand tétras. Cette sylviculture est dérivée de la méthode du jardinage d'où sont exclues les pratiques de culture intensive ou de régénération assistée à grande échelle. L'influence est analysée à travers les facteurs fondamentaux de la biologie de l'espèce que sont : — la nourriture — l'abri — le perchoir dortoir. En conclusion, la sylviculture pratiquée traditionnellement dans le Haut Jura n'a eu que très peu d'influence sur le biotope, si ce n'est récemment des travaux sylvicoles visant le sous étage arbustif.An enquiry into the influence of silvicultural treatments on the capercaillie biotope. These treatments are based on the selection system, which excludes the large-scale practice of intensive cultivation or supplementary artificial regeneration. The influence of the treatments is analysed in terms of the basic factors of the biology of the species, vis.: — food — shelter — sleeping perches. It is concluded that the silviculture traditionally practised in the Haut Jura has only had a very slight influence on the biotope, with the exception of recent silvicultural work aimed at the shrubby understorey.
Publisher: ENGREF, Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts, Nancy (FRA)
Date: 1981

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search