Les litières forestières : signification écologique et pédologique

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_1980_4_339.pdf 662.5Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/21417  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/21417
Title: Les litières forestières : signification écologique et pédologique
Author: MANGENOT, F.
Abstract: Les apports de la végétation sont un des facteurs de l'activité des biocénoses édaphiques. Leur mode de décomposition est, en particulier, sous la dépendance de la qualité des polymères bruns des feuilles mortes, de la présence de substances « antibiotiques » et du rapport C/N. L'adage « sols acides = champignons/sols neutres = bactéries » reflète mal la réalité. Les deux groupes de micro-organismes se relaient et se complètent. Le mode d'alimentation et le choix trophique de la faune régulent leurs activités. En conclusion, différentes voies de dégradation sont envisagées : elles ne s'excluent pas nécessairement et ce sont leurs importances respectives qui déterminent la vitesse de décomposition des litières et le type d'humus.Inputs from the vegetation are one of the factors in the activity of soil biocoenoses. The way in which thèse inputs décompose dépends in particular on the nature of the brown polymers of the dead leaves, on the présence of antibiotic' substances, and on the C/N ratio. The saying 'acid soils - fungi ; neutral soils - bacteria' is a poor representation of the real state of affairs. The activities of the fauna are regulated by their feeding habits and their food préférences. It is concluded that there are different break down pathways. They are not necessarily mutually exclusive and it is their relative importance that détermines the rate of décomposition in the litter and the type of humus.
Publisher: ENGREF, Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts, Nancy (FRA)
Date: 1980

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search