1 - Intégration dynamique en sonar passif : détection et localisation simultannées de sources faibles

Show full item record

Files in this item

PDF 001.PDF TEXTE.pdf 1.325Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/1969
Title: 1 - Intégration dynamique en sonar passif : détection et localisation simultannées de sources faibles
Author: SITBON (S.); BLANC-BENON (P.)
Abstract: Cet article traite du cas des sources faibles en sonar passif de veille panoramique (0 dB en sortie de traitement conventionnel). part du principe que le premier seuil dans la chaîne de détection limite inéluctablement le niveau minimum des sources délectables et donc la capacité que l'on a, par la suite de les localiser et de les identifier acoustiquement. La démarche consiste donc à augmenter le temps d'intégration généralement court (quelques secondes en sonar passif) pour le faire passer à des valeurs de l'ordre de plusieurs dizaines de minutes. Mais on conçoit aisément que cette intégration longue ne peut se faire sans considération sur le mouvement des cibles: il faut intégrer tout en gardant la cible dans le lobe de directivité de l'antenne de réception. On développe donc une méthode d'intégration dynamique qui, en tenant compte du mouvement des sources lors de l'intégration, permet de simultanément les détecter et les trajectographier (i.e. estimer leur vecteur position et leur vecteur vitesse). Après un rappel des principes de traitement utilisés en sonar passif, on formalise la méthode d'intégration dynamique dans le cas d'une antenne passive observant une ou plusieurs sources se déplaçant en mouvement rectiligne et uniforme (MRU). Puis ses performances en estimation (précisions de localisation comparées à la borne de Cramer-Rao) sont établies sur simulation de type Monte-Carlo. Enfin, l'utilisation de signaux enregistrés en mer permet de valider cette méthode d'intégration dynamique par la détection et la trajectographie d'une source non détectable par les moyens classiques, et donc a fortiori non localisable.
Description: This paper addresses the problem of low SNR targets . The key idea to detect and localize such dim targets is to increase th e integration time . But, for conventional surveillance sonars, integration is limited to a few ten seconds due to the target motion : to over-integrate without compensating for the source motion degrades the detection performance . So, the solution is to take into account the source motion into the detection process, thus yielding an estimation of the target motion parameters . This method called "long-term integration" is described and validated for a narrowband source . Monte-Carlo simulations show a good agreemen t between computed Cramer-Rao bounds and estimated standard deviations related to the source motion parameters for 0 to 6 d B SNR's . Finally at-sea signals demonstrate an actual improvement of long-term integration method over conventional detection an d tracking for a low level narrowband source .
Subject: Traitement signal; Signal acoustique; Détection cible; Localisation; Estimation mouvement; Sonar; Poursuite; Antenne réseau; Evaluation performance; Résultat expérimental
Publisher: GRETSI, Saint Martin d'Hères, France
Date: 1996

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search