Évolution clinique et endoscopique des ulcéreux duodénaux traités par Cimetidine

Show simple item record

dc.contributor.author GIACOSA, A. -
dc.contributor.author MOLINARI, F. -
dc.contributor.author TURELLO, V. -
dc.contributor.author CIANCAMERLA, G. -
dc.contributor.author CHELI, R. -
dc.date.accessioned 2008-07-22T07:15:58Z
dc.date.available 2008-07-22T07:15:58Z
dc.date.issued 1978 en_US
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/17949
dc.description.abstract Les auteurs ont effectué une surveillance clinique et endoscopique chez 46 ulcéreux duodénaux traités par cimetidine. A la fin d'un cycle thérapeutique de 28 jours (cimetidine : 1 g/jour), 37 sur 46 patients (80,4 %) ont guéri leur ulcère. Dix-sept d'entre eux ont interrompu la thérapie et après 3 mois ont présenté une rechute clinique dans 76,4 % des cas et endoscopique dans 64,7 %. Les autres 20 cas ont été traités avec 400 mg de cimetidine par jour pendant 3 mois : durant cette période se sont manifestées 3 (15 %) rechutes cliniques et 2 (10 %) endoscopiques. Après 28 jours de thérapie avec antiacides 10 sur 16 ulcéreux duodénaux du groupe de contrôle étaient guéris à l'endoscopie : 90 jours après la suspension de cette thérapie ont été observées 6 (60%) rechutes cliniques et 4 (40 %) endoscopiques de l'ulcère. Les données suggèrent l'utilité dans l'ulcère duodénal, d'une thérapie initiale avec cimetidine à la dose d'un gramme par jour pour 28 jours, suivie d'un traitement prolongé à plus bas dosage (400 mg/ jour). fr
dc.format.extent 205435 bytes
dc.format.mimetype application/pdf
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher Springer, Paris (FRA) en_US
dc.rights http://irevues.inist.fr/utilisation fr
dc.source Acta endoscopica [ISSN 0240-642X], 1978, Vol. 8, N° 1 ; p. 49-54 fr
dc.subject Cimetidine ulcère fr
dc.subject duodénal fr
dc.title Évolution clinique et endoscopique des ulcéreux duodénaux traités par Cimetidine fr
dc.title.alternative Clinical and endoscopical follow up of duodenal ulcer patients treated with Cimetidine en
dc.type Article en_US


Le texte intégral est désormais accessible en ligne
uniquement chez SpringerLink.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record





Advanced Search