Théories du nombre

Show simple item record

dc.contributor.author REUNIÉ, Dominique
dc.date.accessioned 2008-03-07T14:22:35Z
dc.date.available 2008-03-07T14:22:35Z
dc.date.issued 1988
dc.identifier.citation Hermès (Paris.1988) [ISSN 0767-9513], 1988, N° 2; p. 95-104 en
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/15684
dc.description.abstract La naissance de l'État moderne est allée de pair avec l'apparition de son grand vis-à-vis : le nombre. Depuis l'émergence de la politique moderne, on trouve une pluralité de discours qui tentent de théoriser la place des masses dans la société civile et politique. Aux théories du XIXe siècle dominées par une crainte plus ou moins avouée du nombre, succèdent celles du XXe siècle qui le présentent au contraire comme le grand sujet de la domination. La mise en valeur de ce renversement de problématique peut aider à éclairer l'évolution de la politique moderne. fr
dc.format.extent 740355 bytes
dc.format.mimetype application/pdf
dc.language.iso fr en
dc.publisher CNRS Editions, Paris (FRA) en
dc.relation.ispartof Hermès (Paris.1988), 1988, N° 2, fascicule thématique "Masses et politique"
dc.title Théories du nombre fr
dc.type Article en
dc.identifier.doi 10.4267/2042/15684


Files in this item

PDF HERMES_1988_2_95.pdf 740.3Kb

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record





Advanced Search