« Masses, individus, moyennes : la stabilité sociale au XIXe siècle »

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_1988_2_41.pdf 1.808Mb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/15681
DOI https://doi.org/10.4267/2042/15681
Title « Masses, individus, moyennes : la stabilité sociale au XIXe siècle »
Author DESROSIÈRES, Alain
Abstract Comment le traitement des problèmes sociaux par l'outil statistique s'est-il constitué au XIXe siècle? En partant de la formulation de la théorie de « l'homme moyen » par Quetelet, en 1835, comme première tentative de prendre en compte les masses comme acteur social, l'auteur retrace l'histoire de la réinterprétation de ce modèle jusqu'à Canguilhem. Il montre ensuite comment l'introduction de l'outil statistique dans la compréhension des problèmes sociaux en termes globaux, va de pair avec les nouveaux modes administratifs de gestion du social caractéristiques de l'État moderne. Il conclut en indiquant que la statistique n'est pas obligatoirement liée à une gestion uniformisée du social, mais qu'elle est comme tous les outils susceptible d'usages divers.
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 1988

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search