Une revue de l'Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)

Television journalism as catalyst

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_1993_11-12_177.pdf 304.1Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/15379
DOI https://doi.org/10.4267/2042/15379
Title Television journalism as catalyst
Author DAHLGREN, Peter
Abstract This paper is inspired by a pedagogical objective involving teaching collective critical reception. Can one enhance television viewers' ability to engage in rational discussion and thus maximize the forces for democratic renewal? Addressing, in an empirical study, the notion of a "public sphere", Dahlgren analyses the dynamics of discussions triggered by informative television programs amongst groups of viewers. Are such group discussions stimulated, or, on the contrary, inhibited by journalistic styles regarding the mode of address and the presentation of information? This approach links "public sphere" studies with the reception studies' interest in the ethnographies of various interpretive communities while differing from the latter in many ways. First, the discussions under observation do not take place in the domestic context or in the contexts where they would spontaneously develop. The proposed study is, on the contrary, that of structured groups of discussion. Second, the ethnographic ideal of reception analysis is replaced in this case by an interventionist approach. Through an experimental method which involves using the same programme subject presented using varied journalistic performances, the author shows that depending on their style, these performances may, or may not, serve as catalysts, allowing the groups under study to become "micro public spheres" or not. Finally, Dahlgren's conclusions suggest a renewed interest for the question of textual determinacy.
Description Cet article est inspiré par une ambition pédagogique... Servir à l'apprentissage par les téléspectateurs des modes de discussion rationnelle qui contribuent à la réalisation de l'idéal démocratique. Partant de la notion de « sphère publique », l'auteur propose d'en étudier empiriquement le fonctionnement en analysant la dynamique des discussions suscitées par l'information télévisée à l'intérieur de groupes de spectateurs. La question est de savoir dans quelle mesure les discussions de groupe sont stimulées ou au contraire inhibées par les modes d'adresse et de présentation de l'information choisies par les journalistes. Cette recherche établit un lien entre la réflexion sur la « sphère publique » et les études de réception. Elle se rattache à l'ethnographie que celles-ci proposent de diverses communautés d'interprétation. Elle s'en distingue cependant de plusieurs façons. Le contexte observé n'est ni celui des relations domestiques, ni celui de groupes où des discussions se développeraient spontanément. L'étude porte au contraire sur les groupes de discussion structurés. Par ailleurs, l'idéal ethnographique des analyses de réception est ici remplacé par une attitude interventionniste. Faisant expérimentalement varier la performance des journalistes, par rapport à un contenu donné, l'auteur montre que la nature de cette performance peut servir ou non de catalyseur à un débat argumenté ; permettant ou non aux groupes étudiés de se constituer en « micro-sphères publiques ». Ses conclusions marquent, enfin un regain d'intérêt pour celles des déterminations qui émanent du texte.
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 1993

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search