Quelle évolution de la gouvernance forestière face aux changements climatiques ?

Show full item record

Files in this item

PDF 546_555_ROM-AM1G.pdf 230.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/15007  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/15007
Title: Quelle évolution de la gouvernance forestière face aux changements climatiques ?
Author: Roman-Amat, Bernard
Abstract: Les changements climatiques annoncés en France au cours du XXIe siècle pourraient affecter profondément les fonctions écologiques, économiques et sociales des forêts. Le morcellement de l’espace forestier pourrait s’en trouver fortement accentué, selon le niveau de la production de bois ou en raison d’options de gestion divergentes des propriétaires. Pour faire face aux situations nouvelles qui vont être rencontrées, l’État devra renforcer son action en matière d’observation des forêts et de pilotage des programmes de recherche et de développement ; il devra aussi définir une nouvelle stratégie d’ensemble et la mettre en oeuvre. Par ailleurs, la mise en application de la gestion durable des forêts, dont la pertinence reste entière, devra être renforcée. Les acteurs de terrain devront donc participer, notamment dans le cadre des systèmes d’écocertification, à la recherche et surtout au développement, et être très actifs dans la définition des nouveaux équilibres de la gestion durable des forêts au niveau local et régional. Pour réussir, État et acteurs locaux devront probablement accroître leur coordination, adopter une démarche par étapes, et renforcer leur culture du résultat.
Description: The ecological, economic and social functions of French forests may be profoundly impacted by the expected changes in climate in the 21rst century. The fragmentation of wooded areas could be intensified as a result, depending on whether the area is wood-producing or not, or because of diverging management options of owners of holdings. To handle these new situations, central government must step up national forest monitoring systems and place more emphasis on steering research and development. A new overall forestry strategy must be defined and implemented. Implementation of sustainable forest management in the field remains a valid objective and should be strengthened. In the field, foresters and the other stakeholders should be called on to participate in research and development activities, in particular in the framework of forest certification schemes, and should contribute even more actively and practically to defining sustainable forest management. To succeed, central government and local actors need to work together more closely to set up step-by-step approaches and establish a performance-based culture.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search